Evolution

par IncomingPapa

Ma petite patate d’amour,

Je ne sais pas si tu as remarqué, mais il y a eu un passage, quand tu as eu dix mois, où tout a changé.
Auparavant, tu étais très mignonne, mais à peu près aussi inutile qu’un téléscope à une taupe.
Et puis STUPEUR ! Tu t’es mise à tenir assise… et tout est parti en sucette après. Je ne sais ce qui s’est passé. Je n’exclue pas que, profitant d’un instant d’inattention ou d’une nuit sans lune, une société secrète d’aliens reptiliens francs-maçons t’ait échangée avec une version robotisée de toi-même, destinée à conquérir le monde.

Entendons-nous bien : tu es toujours plutôt inutile, à part si on a besoin de grignoter un truc en carton (je ne juge pas), mais tu démontres une volonté imputrescible à vouloir faire toujours plus de trucs pratiques.
On pourrait faire une liste, mais on serait obligés de fait de déterminer toutes les choses pour lesquelles tu ne démontres pas la plus petite volonté de commencer à envisager de les faire, et on n’est bien d’accord qu’on ne veut pas faire ça. Tu te dois de conserver une part de mystère, et qui plus est tu pourrais me reprocher dans douze ans de t’avoir humiliée sur l’internet et me faire un procès qui me coûterait tous mes châteaux en Espagne.

Ce qui est du coup, plutôt épatant, c’est qu’auparavant, il était clair que tu apprenais à faire des choses par imitation, de façon plutôt prudente et progressive. Maintenant, tu en fais trop, trop souvent, et clairement qui ne viennent pas de ce que nous avons pu t’apprendre. Certes, je sais bien que tu fréquentes une autre personne assez régulièrement en tant que substitut parental, et qu’elle doit bien essayer de t’apprendre à faire des trucs (si c’est pas le cas, merci de la dénoncer afin que nous cessions séance tenante de la rémunérer), mais la fierté parentale commande que nous pensions être ton soleil et ta lune. Et donc tes seules sources d’apprentissage, bien sûr.

Se pose donc la question de savoir ce qui pourrait tenir de l’inné ou de l’acquis, de ta volonté propre ou d’un automatisme d’imitation… mais nous savons tous que ton caractère ne laisse aucune place au doute ou à l’improvisation. Alors quoi ? Serais-tu réellement surdouée ? Tu sais que ta mère et moi en serions ravis, mais tu n’as pas à te forcer, hein.

Maintenant que tu es passée de bébé à petit enfant, nous, tout ce qu’on demande, c’est de pouvoir faire la sieste cinq minutes.

Advertisements