Bouton-pression

par IncomingPapa

 

WAIT FOR IT …
It’s gonna be legen-baby !

Dis-moi toi, tu n’étais pas sensée attendre encore un petit peu ? Non mais qu’est ce que tu as cru exactement ? Que c’était la teuf ? Qu’on était prêts ?

AHAHAHAHAHAH
Petite coquine.
Eh bien puisque tu es là, bienvenue mon bébé !

Bon, alors forcément, j’avais prévu des trucs moi. Parler du prénom. Parler du sexe.
DU sexe, hein, pas DE sexe. Je ne voudrais pas que l’on croit que ce blog est un repaire de dépravés tout de même.
J’avais préparé plein de blagues, bien meilleures que celle qui précède.
On se serait demandé si j’allais réussir à te faire kiffer le rap, bébé.

Et puis PAF ! Gros-jean comme devant. Cochon qui s’en dédit (chuuut je fais du référencement qualitatif naturel personne n’a rien remarqué).
Non seulement, je ne parlerais pas de tout cela, mais en plus, je n’ai plus le temps.
Vois-tu avant que tu débarques, j’avais toujours un coup d’avance, un texte écrit un mois avant de le sortir, tout ça.
Maintenant, eh bien si j’ai préparé le biberon avant de te changer ta couche, je peux m’estimer heureux.

On pourrait parler de tous les poncifs liés à la naissance, le statut de nouveau parent, tout cela. Mais je préfère faire une liste qui brise les codes, vois-tu, qui casse les attentes, les genoux, les idées reçues et les oeufs.

  1. Plus jamais je ne veux entendre “Profite !”, et ta mère encore moins (ta mère non plus ne veut plus l’entendre, pas que je veuille plus entendre ta mère)
  2. Plus jamais je ne dormirais normalement, et j’aurais préféré que ce soit un mythe exagéré (oui, je suis une chochotte, je veux bien l’avouer publiquement si on me laisse dormir 12h)
  3. Bon dieu mais tu vas te dépêcher d’être interactive ma petite ? On s’embête làààà.
    Tu as beau être très mignonne on peut pas faire des blagues ensemble, c’est nul

Alors si en fait, JE peux faire des blagues, et JE peux avoir l’impression que ça te fait marrer si à ce moment-là, dans ton sommeil, tu souris au souvenir doux et délicieux d’un biberon.

Parce que franchement, à quoi tu rêves à part à des biberons, toute la journée, hein ?

Moi je rêve de boutons-pression.

Tu imagines ça ? Sérieusement, chez les adultes, qui porte des fringues à bouton-pression? Qui peut prétendre avoir l’habitude des ces machins bizarres ? Alors soit, c’est assez efficace pour fermer ses habits, oui, mais ça semble venir automatiquement avec un concept de couture particulier. Un peu en S.
Je te raconte pas l’aventure.
Peut-être que quelqu’un a décidé que des fermetures Eclair, ça pouvait blesser un bébé. Soit. Que des boutons normaux, c’était trop long pour des parents à remettre. Soit.

Mais alors, nom d’une pipe, si D’UN COUP on doit être confronté à des milliers de boutons-pression tous les jours, prévenez ! Faites des ateliers d’initiation ! Des campagnes d’affichage !

Oh et puis zut à la fin. Moi je voterais aux présidentielles pour le candidat des boutons-pression, et puis c’est tout.
… enfin sauf si c’est l’heure de la sieste.

 

Advertisements

We hope you like what you read, and we would be very pleased to read your thoughts :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s