Cette éternité est passée si vite…

A l’origine du blog de MintyWendy (dont nous fêtons les 1 an ce mois-ci!), il y a eu conjoncture de plusieurs événements, dont le départ de mon époux qui nous a laissé une semaine avec Wendy et la chienne (Internet) chez mes parents en Corse.

IMG_20160214_155438.jpg

Le moment où sa voiture n’était plus qu’un souvenir au bout de la rue, je m’effondrai dans un long sanglot que je dû cacher à ma fille alors âgée de 3 mois. Pour pouvoir m’occuper l’esprit et oublier son absence qui allait me sembler si longue, je commençais le blog.

C’est à ce moment là que j’ai aussi découvert grâce à une amie Future.Me.org, un site web qui conserve bien au chaud un email écrit par vous, et pour vous et qui ne sera envoyé qu’à une date précise. Je me suis servie au départ de mon mari de ce système pour écrire à la Cécile qui pensait alors qu’elle allait vivre la semaine la plus longue de sa vie, les mots suivants.

futurme

Il s’est avéré que:

1/ à travers les larmes, je n’avais pas réalisé que la date de livraison était set-up pour 2016

2/ quelque soit mon âge, je semble m’acharner à écrire toute correspondance intime sur le même ton ridicule d’une ado de 14 ans.

Quand j’ai reçu cet email aujourd’hui, je me suis empressée de rigoler, bien sûr, mais aussi de m’envoyer un nouvel email à moi dans un an, en me demandant où je pourrais être alors afin de savoir si ce qui est mis en place pour accéder à ce que je tente d’atteindre à porté ses fruits, et pourquoi pas me rappeler ce que la moi-du-passé avait tant à cœur, à ce moment là, de réaliser.

Je me rappelle qu’avoir écrit ce message à la moi-du-futur m’avait aidé à relativiser sur la perception du temps, en me disant qu’au moment où j’allais le recevoir, le temps ne m’aurai sûrement pas paru aussi long que ça (c’était sans savoir que je me l’envoyais en Année +1).

IMG_20160220_202931.jpg

Dans la même mouvance de conversation avec le futur, j’ai créé sur gmail à la naissance de Wendy une adresse email spécifiquement pour elle, où je lui envois régulièrement des petits messages. Contrairement à ce blog, je sais que je n’ai pas besoin d’être régulière, ni de m’assurer que je ne vois pas mes lecteurs disparaître d’ennui par manque de nouveauté, je peux donc écrire à Wendy quand je le veux, quand j’en ressens le besoin ou quand j’ai envie de partager quelque chose avec elle.

Le premier message que je lui ai envoyé commençait comme ceci :

Aujourd’hui tu as deux semaines et j’ai besoin que tu saches que je t’aime.

Je te l’ai dit, mais j’ai l’impression que tu ne comprends pas trop bien
quand je te parle.

J’ai ressenti un immense envie de dire à ce tout petit être humain combien je l’aimais, avec le sentiment que seule la Wendy adulte pouvait comprendre l’immensité de mon amour.

IMG_20160218_104648

Peut être que je conserverai cette adresse email pour moi, comme un journal intime de ma vie de maman, ou peut être lui transmettrai-je quelques morceaux choisis, tel que les emails où je lui raconte comment son père et moi avons été très fiers de découvrir 3 mois après sa naissance qu’un nouveau dinosaure venait d’être nommé après elle.

a la plage

Cordialement Bisous,

 

Advertisements

One thought on “Cette éternité est passée si vite…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s